L’Arc-en-Ciel – octobre 2016

L’Arc-en-Ciel – octobre 2016

Face aux nouveaux arrivants, quelle attitude prendre

En rentrant de vacances, certains d’entre vous, qui ont eu l’occasion de fréquenter les églises ou d’aller à la messe, m’ont fait part de la froideur de certaines communautés. Ils sont sortis de la messe comme ils y sont entrés, sans que personne ne leur adresse un petit bonjour et un sourire. Ils ont exprimé la peine qu’ils ont éprouvée devant cette indifférence. Par contre, d’autres ont partagé la joie d’être bien accueillis par les communautés du lieu de vacances.

Tout ceci devrait nous amener à reconsidérer la question de l’accueil dans nos communautés, car certainement, nombreux sont ceux qui sont dans le même cas, notamment les nouveaux arrivants qui n’ont encore ni repères, ni amis. Je pense que toutes ces personnes attendent beaucoup de choses de notre part. Je me permets d’éveiller l’attention de chacun à l’égard de toutes les nouvelles personnes, aussi bien celles qui fréquentent nos églises que celles qui vivent à la « périphérie » de nos communautés. Nous avons à leur donner un témoignage de fraternité, les accueillir en commençant par exemple par leur adresser un petit bonjour ou un mot bienveillant.
Cette attention aux nouveaux arrivants nous oblige à aller au-devant d’eux, au lieu d’attendre que ceux-ci viennent vers nous. C’est dans ce sens que le pape François nous invite à prendre avec audace l’initiative de sortir de notre confort pour aller à la rencontre de l’autre. Il suffit de faire attention dans notre voisinage immédiat pour découvrir les personnes les plus proches vers qui nous pouvons aller, non pas pour chercher à les convertir, mais pour témoigner de notre proximité et notre fraternité.

« Accueillir ou aller vers les nouveaux arrivants » : voilà le fil rouge de notre action pastorale de cette année. Cette question s’impose à nous de façon urgente par rapport à l’accroissement démographique de nos communes. En effet, nos communautés ne doivent pas rester indifférentes face à l’arrivée de nouvelles populations, notamment des jeunes couples.

Que chaque paroissien imagine être à la place des nouveaux arrivants afin d’inventer la bonne manière de témoigner de la bienveillance et de la proximité en allant à leur rencontre pour que chacun soit accueilli, connu et aimé.

Misericorde


Père Alain BINIAKOUNOU – © 2016


Lire la suite du bulletin : Arc-en-Ciel 10 2016

Donner suite au projet d’accueil d’une famille migrante : Projet Réfugiés

Visiter notre page spéciale : Jubilé de la Miséricorde


 

Lectures de ce Dimanche

Textes de la base de données des « Services de la Liturgie Catholique »
éditeur : Association Episcopale liturgique pour les pays francophones

Lectures du jour