Des nouvelles de l’école de Kibouendé (Congo)

Des nouvelles de l’école de Kibouendé (Congo)

L’école primaire NKODIA Camille de Kibouendé au Congo est l’héritage des missionnaires catholiques du XXe siècle. Située à 70 km de Brazzaville elle comprenait à l’origine 4 bâtiments de 26 m de long sur 6 m de large et a été nationalisée en 1973 comme tous les édifices confessionnels et lieux de culte. En 1997, la guerre civile oppose les milices de l’opposition du Sud aux forces gouvernementales. En représailles l’armée voue nombre de bâtiments de la région, tels qu’églises et hôpitaux, à la destruction : avec les averses diluviennes qui sévissent en saison des pluies, il suffit de « détôler » un toit pour que les murs ravinés finissent par s’effondrer.

Après la guerre, un seul bâtiment est en partie sauvé où subsistent deux salles de classe. En 2013, le vicaire de la paroisse où se trouve l’école souhaite la restaurer. Le père Alain, qui y fut scolarisé enfant, propose au groupement paroissial de Carrières et Chanteloup de participer. Avec l’UDESFAO, bien connue de nos paroissiens, la communauté portugaise de Saint-Germain-en-Laye et des donateurs individuels, ils récoltent 8000 € en deux ans. Les travaux démarrent en 2015 où maçons et charpentiers réparent un autre bâtiment qui abrite deux classes supplémentaires, une bibliothèque et un préau. L’extérieur a été rebâti, la charpente reconstruite et les tôles du toit sont maintenant posées. Tout ne s’est pas fait sans mal car les conditions sur place sont difficiles pour acheminer tous les matériaux mais vous constaterez en comparant ci-dessous l’état avant et après le démarrage des travaux que votre effort de Carême 2014 a porté ses fruits.

Le père Alain a présenté quelques photos témoignant de la belle avancée du projet le dimanche 17 avril 2016 à la chapelle de Chanteloup.


Ecole_Kibouende_avantEcole_Kibouende_après

Le 1er octobre 2018, l’aide financière de l’association Écoles Congo & Co a permis de livrer 50 tables-bancs aux enfants de Kibouendé qui bénéficient d’un cadre plus confortable pour étudier.

 

Que tous les donateurs qui ont pris à cœur ce projet soient chaleureusement remerciés. D’autres chantiers restent à réaliser pour compléter la restauration de l’école : en 2021 grâce à l’élan de générosité du Carême, les finitions du bâtiment rebâti ont été effectuées et les travaux de réhabilitation de l’autre bâtiment, qui n’était que partiellement en état de recevoir des enfants, ont pu démarrer.